Mardi 16 Août 2016

Minorque – Sardaigne

En prenant la météo ce matin et en programmant un routage météo avec TIMEZERO, je me suis aperçu que j’allais réaliser une bonne partie de la traversée sous spi. Cette première journée fut sportive avec 3 coups d’envoi de spi. Le temps couvert et orageux me donnait un vent peu stable et oscillant entre 10 et 15 nds. Ce qui fut un peu stressant avec mon spi léger qui explose à 15 nds. Pour ceux qui ont suivi mon périple de l’an dernier « 60 jours en solitaire autour de la méditerranée By Olivier Costa », ils se souviennent certainement des 2 explosions de ce même spi, dès 15 nds de vent. Du coup, je suis resté souvent à la barre afin d’abattre à la moindre survente. Je finis donc, en début de soirée, d’installer mon spi plus lourd afin d’être plus tranquille. Vers 21h30, je l’affale, car le vent mollissant, je n’avais pas envie de passer la nuit à la barre. Dommage, car je savais que dans 2 ou 3 heures, le vent allait monter légèrement et j’allais pouvoir remettre mon spi. C’était l’occasion de mettre le moteur et recharger un peu les batteries. Il faut savoir que depuis Blanes, je n’ai pas fait de port, et j’ai fait beaucoup de voile. Comme je l’ai expliqué l’an dernier, un des points importants, lorsqu’on fait peu de moteur et souvent des mouillages, c’est d’avoir un alternateur qui charge correctement à bas régime. On n’imagine pas le nombre d’heures importantes que l’on fait à bas régime. Du coup, avec une poulie de diamètre plus grand sur le moteur, cela   permet de faire tourner l’alternateur à bas régime correctement et donc de recharger plus vite les batteries. Attention tout de même à ne pas dépasser la vitesse maximum de l’alternateur, autorisée par le fabricant.

Un autre point important, c’est l’installation de panneaux solaires à cellules « back contact Sun Power » sur le bikini. Cette nouvelle génération de cellules (Etats-Unis) serait parmi les plus performantes du marché. Grâce à ces panneaux solaires, je n’ai plus aucun souci d’énergie à bord. Mais aujourd’hui avec un temps couvert et même quelques gouttes de pluie, la recharge a été moins efficace que d’habitude et mon parc de batteries va avoir un peu de mal à supporter une nuit complète avec un radar qui est un gros consommateur, mais indispensable pour ma sécurité. Du coup, ces quelques heures de moteur, sont les bienvenues.

Le lendemain fut encore une très belle journée sous spi. Le fichier de Great Circle GCWF Europe semblait le plus correct, mais la possibilité de changer quelques paramètres du vent dans le module de routage de TIMEZERO, m’a permis d’affiner mon routage pour terminer la traversée sous voile. Le passage entre Asinara et Isola Piana et le mouillage sous pleine lune était splendide.

Je vous souhaite un bon visionnage et à très bientôt !

[/vc_row]
[/vc_row]